SharePoint : changement rapide du port d’administration centrale

Lors de l’installation (en mode graphique), le port de l’administration centrale est définit de manière aléatoire. Vous pouvez le changer si vous choisissez l’installation « Serveur Web frontal » ou « Complète ». En mode « autonome », il n’est tout simplement pas possible de le choisir au moment de l’installation.

Personnellement, entre mes machines de développement, mes machines de production au bureau, les environnements clients (dev, pré-prod, prod, etc.), j’ai choisi d’uniformiser le numéro de port pour l’administration centrale.

Il est possible très simplement et très rapidement de changer ce port. Voici la procédure. Je rappelle qu’il ne faut bien évidement pas changer le port dans IIs sous peine de délier la configuration connue par SharePoint et la configuration réelle (message à passer à vos clients… tous les admins chez les clients ne sont pas au fait de cette règle).

Bref, voici les commandes magiques pour opérer :

SharePoint 2010 : Set-SPCentralAdministration

Il suffit d’appeler la commande PowerShell suivante :

[text]Set-SPCentralAdministration -port  4242[/text]

Cette commande ne met que quelques secondes à remplir son rôle. Après cela, l’administration centrale est à nouveau accessible, à la nouvelle adresse.

Remarque : la procédure version SharePoint 2007 fonctionne aussi très bien en 2010 (avec PSConfig.exe). Ca peut être pratique pour récupérer d’anciens scripts de l’ancienne version si nécessaire.

SharePoint 2007 : PSConfig.exe

Pour la version 2007, c’est tout aussi simple :

[text]psconfig -cmd adminvs -port 4242[/text]

De la même manière, l’opération ne prend que quelques secondes à s’effectuer.

Conclusion

Vous aurez vu dans ce court article que changer le port de l’administration centrale se fait très simplement et en quelques secondes. En pratique, cela vous permettra d’uniformiser les ports de l’administration centrale. C’est particulièrement important lorsque l’on parle d’usine à machine virtuelle… tous les postes de développement virtualisés fonctionneront de manière identique. L’autre avantage est, quelque soit le client, de ne pas avoir à vous connecter en bureau à distance pour récupérer le port, ou à avoir à vous replonger dans les documents techniques (argument plus ou moins valable selon les exigences et l’autonomie technique de vos clients…).

Rating 5.00 out of 5
[?]